«

»

Jan 25

Charlie Bily : le globe-voleur

tableau-honneur-5695 Parti en 1984, Il a relié Rennes à Pékin en vélo…en passant par l’ex URSS et le Japon.

Il est entré via Hong kong dans la Chine de Deng Xiaoping  qui venait de s’ouvrir aux voyageurs individuels, il s’est fondu dans la population pendant 6 mois, histoire de vivre une aventure authentique.

Il a traversé la Chine du sud au nord en train et en vélo et a enfin rencontré le cerf-volant à Weifang en 1985 ! juste avant d’être expulsé par la police de l’immigration .

Non vous n’êtes pas sur un remake du Paris Pékin de votre émission de télé réalité préférée… vous découvrez simplement  une facette aventureuse d’un personnage exceptionnel par son talent, sa gentillesse et sa discrétion. Charles Bily , alias Charlie,  fait partie des artisans cerfs-volistes de l’hexagone qui ont contaminé quelques milliers de nos contemporains de tous âges au bonheur de construire et de faire voler un cerf-volant.

Charlie en autodidacte a fait tous les métiers ou presque, maçonnerie, charpente et électricité, sculpture et peinture,  arts graphiques, animation et formation…etc.

ZOOM1EN_CHINEDepuis plus de 20 ans Charlie construit, partage, pilote, vit de son art volant. Rares sont ceux qui connaissent intimement ce personnage si talentueux et si attachant.

Charlie s’implique depuis plusieurs années aux côtés des cadres de la Fédération Française de Vol Libre ayant en charge la formation des initiateurs de clubs et des professionnels souhaitant intégrer les activités cerfs-volants dans leur cursus. C’est un pédagogue accompli toujours connecté au réel et aux acquis de ses expériences avec les populations de quartiers sensibles et les publics touchés par le handicap.

A St Brieuc il mène depuis 3 ans une action en ZUS (zone urbaine sensible). Autour du cerf-volant il réussit le tour de force de rassembler les parents et leurs enfants autour d’un projet commun de construction de cerfs-volants et de leur envol.  Charles associe les parapentistes du club local à son projet avec des initiations â des gonflages et, cerise sur le gâteau,  un baptême pour tous en fin de projet. Mais une contrepartie est toujours demandée aux participants bénéficiaires de ce projet : « cuisinez nous une spécialité pour le pique nique de clôture, c’est vous qui nous invitez et on espère à notre tour être étonné »…

ZOOM2DSCN3055Une habile démarche qui sort, un instant, tous ces gens d’une assistance récurrente et dégradante. Charlie clôturait toujours ses initiations aux combats de cerfs-volants dans les quartiers par ce lien social du repas partagé … une idée simple et géniale qui aura sans doute apporté bien plus que tous les discours d’intentions dont l’actualité nous abreuve au quotidien.

Quand je vous dis que le cerf-volant n’est qu’un prétexte, c’est la qualité humaine de personnages comme Charlie qui en font un puissant vecteur de paix et de mieux vivre ensemble.

Bravo Charlie !