Mercredi 14 février, c’était la dernière séance avant les vacances scolaires et la fin du stage pour le premier groupe des enfants de Paul Valéry.

Le bouche à oreille fonctionne bien dans ce quartier et notre groupe initial et limité de 8 enfants et ados était de 12 aujourd’hui. Un engouement qu’il nous faut gérer car les locaux de « Pour Toutes » ne sont pas extensibles. Heureusement qu’aujourd’hui nous avions, une fois de plus, le renfort d’un moniteur parapente de St martin de Londres et du Président du club de vol libre de la Séranne, mais aussi le spécialiste local du boomerang, familier du parc Montcalm pour ses entrainements.

En début d’après midi les enfants ont été encadrés dans l’atelier de construction d’un combattant indonésien, ils ont pu ensuite rejoindre le stade du parc Montcalm situé à 15mn de marche du local. Les enfants ont pu expérimenter par légère brise de  sud/est de 10km/h,  leurs créations. Succès total et enthousiasme au rendez vous pour ces gamins,  beaucoup de joie et de cris pendant cette séance à la fois sportive et joyeuse.

La semaine dernière les conditions aérologiques pouvaient être qualifiées de rudes avec une tramontane de force 6. Les enfants qui s’initiaient à la voile tractive (en double commande avec un moniteur) avaient vu leur pieds quitter le sol à plusieurs reprises. Le matériel utilisé par le moniteur cerf-volant  (l’Acrobache) a été conçu spécialement par le club OK Mistral,pour ce type de condition et a permis d’initier des centaines d’enfants pendant les tournées d’été d’Hérault sport.

Aujourd’hui les conditions de vent sont calmes et les enfants ont pu être initiés aux voiles 4 lignes dont, une Nasawing de 11m2 mise au point par Francis Rogallo ( l’inventeur du delta-plane) et la NASA. Les moniteurs chargés de l’encadrement de la séance ont été impressionnés par la capacité d’apprentissage de plusieurs enfants, dont une fillette de 10ans qui a spontanément maitrisé la fenêtre de vent et le pilotage en 4 lignes d’une voile de sport. Cette approche du pilotage nous permet de mettre en évidence les capacités et les lacunes des enfants en matière de latéralité et de motricité.

Nassim, l’un des garçons les plus autonome et les plus débrouillard du groupe  a piloté la Nasa de 11m2, seul : une performance pour cet enfant de 12 ans, quand des adultes  ne parviennent à cette maitrise qu’au bout de plusieurs jours d’entrainement. Ce garçon gentil et serviable par nature , était plutôt en retrait en début de projet, parfois dévalorisé par quelques camarades plus sportifs. Il se révèle aujourd’hui comme un auxiliaire et un assistant très efficace . Nous avons proposé à Nassim de rester sur les autres groupes, pendant toute la durée du projet,  pour nous seconder dans les ateliers et l’initiation aux vols. Il a accepté.

Nous souhaitions le féliciter officiellement à travers cette rubrique.

Mathieu, le spécialiste du boomerang (une autre discipline du vol libre, faut-il le rappeler),  a initié tout le groupe au lancer avec son propre matériel, dont beaucoup de prototypes créés et fabriqués par lui. Là encore, une belle surprise avec une réussite pour tous les gamins, c’est à dire la compréhension de la gestuelle, le lancer long et le retour du boomerang au pied du lanceur. Même notre cadette de 7 ans à réussi son premier cours de boomerang.

Le projet se poursuivra en mars avec un nouveau groupe limité à 8 enfants, qui devront respecter la ponctualité des séances, car l’encadrement du cerf-volant exige la même rigueur et le même sérieux  que n’importe laquelle  autre discipline sportive, foot inclus.

C’est à Coupiac, sur l’aterro parapente de la Séranne, que se déroulera la première journée d’apprentissage au vol libre avec les 8 adolescentes et les mamans du quartier Paul Valéry.

En juin,  un regroupement sur le parc Montcalm, réunira tous les participants et tous les groupes du projet pour une compétition cerf-voliste et des gonflages de parapente. Nous souhaitons faire de ce moment un événement festif qui sera la démonstration qu’à Paul Valéry,  il y a une vie associative et sportive tonique, intergénérationnelle et interculturelle. Pourquoi ne pas terminer ce projet par l’envol de la fresque de 200m2 réalisée par les enfants de la Paillade avec le soutien d’Hérault sport et de la CLJ. Une autre démonstration qu’avec le bénévolat et le soutien d’une fédération sportive et de ses clubs il est possible de réaliser d’ambitieux projets créatifs et sportifs au cœur même des cités.

La conclusion des deux responsables associatifs porteurs du projet (« Pour Toutes » et « OK Mistral »):

« La progression constante du projet est un encouragement pour nous, mais,  nous constatons aussi tous les bénéfices d’une activité perçue positivement dans le quartier et par les usagers du parc Montcalm. La féminisation naturelle des disciplines du vol libre sur ce projet nous a aussi interpellé. Nous avons le sentiment qu’il manquait quelque chose dans  le paysage sportif du quartier. Il semble que ce soit le côté ludique qui ai attiré les enfants et les ados, dont une majorité de filles. Personne ne conteste aujourd’hui tous les aspects sportifs induits par les nombreuses techniques mises en œuvre pour piloter un cerf-volant monoifil ou acrobatique, pour lancer un boomerang ou pour gonfler une aile de traction ou de vol parapente. Dans ce projet il n’y a pas de laissés pour compte, grands petits, chétifs, forts, garçons, filles… Tous on trouvé leur place et partagent, ensemble, les mêmes activités sans esprit de compétition exacerbée. »

Le bonheur des enfants est déjà pour nous une réelle satisfaction, un succès à inscrire maintenant sur la durée.

Le challenge continue.

Fatima Morchid et Michel Trouillet