Nous sommes à un mois du démarrage de ce projet. 12 enfants et pré-ados sont maintenant associés au projet  « du jeu à l’envol » avec presque la parité filles et garçons.

La première étape fut de s’approprier les nouveaux locaux de l’association partenaire « Pour Toutes » : Affichage sur les murs de l’atelier des panneaux pédagogiques sur le cerf-volant réalisés par la FFVL, achat et installation de grandes tables pour recevoir les travaux créatifs des participants.

Les séances de création  ont bien captivé les enfants mais au bout de deux heures l’énergie s’accumule et la nécessité d’expérimenter s’est imposée. Nous avons rencontré le premier écueil du vol au milieu des immeubles, mission quasi impossible et expérimentation des vents turbulents et des obstacles en tous genres. La séance s’est terminée en accrobranche. Le paradoxe est que les locaux de l’activité sont mitoyens avec le terrain de foot de la cité.

Notre demande de partage d’un créneau horaire pour que les enfants puissent s’initier sur le stade à des vols dans de meilleures conditions n’a pas vraiment reçu  de propositions motivées et la suite du projet s’est trouvée compromise. Avec les conseils des bénévoles de l’association du quartier  « Pour Toutes » nous nous sommes mis en chasse d’un terrain privé ou public, proche de Paul Valéry.

A 20mn à pied des locaux nous avons trouvé le parc sportif de Montcalm, situé en plein cœur de Montpellier.

Plein succès et soulagement pour cette seconde séance de vol. L’enthousiasme des enfants  est bien là et cette appropriation, d’un espace public dédié aux activités de pleine nature, s’inscrit bien dans la politique de la ville de Montpellier. Le parc Montcalm est un espace de 26 ha composé de sentiers set de parcours de santé au milieu des arbres et de trois espaces dégagés pour la pratique du rugby, du roller et de l’athlétisme. C’est le centre de l’anneau de course qui est devenu notre stade volant avec prés de 15000m2 bénéficiant d’une aérologie acceptable. Malgré la fréquentation du site le mercredi et le WE, la zone que nous occupons est quasi inutilisée.

Il est certain que cet endroit nous offre une excellente lisibilité pour nos disciplines libéristes. Les promeneurs intrigués par nos activités, mêlant courses, enduros, épreuves collectives de force et pilotage acrobatique et tractif de cerfs-volants, nous ont interpellé demandant les conditions pour participer à ces séances. En deux après midi d’activité nous avons rencontré un responsable d’IME intéressé pour impliquer des enfants déficients sur cette discipline, un pratiquant avertit du boomerang et réceptif à la création d’un club sur cet espace sportif, une dizaine de parents interpellés par notre démarche éducative et sportive.

Hier, mercredi 31 janvier, le Président du CDVL et du club libériste des ailes de la Séranne a partagé la séance pour faire découvrir, aux enfants et aux mamans, le parapente. Le rendez vous est pris pour démarrer le projet « envol » avec cette fois les adolescentes et les mamans du quartier Paul Valéry. Si les séances de gonflages seront encadrées  sur le parc Montcalm, c’est sur les pentes de la Séranne que la formation au grand vol se déroulera. Une belle occasion de découverte  pour les familles qui accompagneront les 8 élèves du quartier et permettront,  à tous ,de sortir de leur environnement urbain pour vivre une expérience exceptionnelle : Voler!

Dores et déjà la Présidente de l’association partenaire , Fatima Morchid, reconnait la dynamique vertueuse induite par ce projet : Solidarité entres les enfants de tous ages, respect des différences  (garçons filles, petits grands, chétifs et forts, légers et lourds…) . Les parents sont surpris de la sportivité de cette discipline qui va bien au delà du jouet d’enfant. La méthodologie « Educ’en ciel » mise en œuvre par le moniteur fédéral impressionne aussi par l’écoute et la rigueur tous les témoins de ce projet en devenir.

A suivre.