«

»

Mai 17

Hand’Icare cerf-volant avec l’IME du château d’O à Montpellier

Projets Hand’Icare cerfs-volants:
Dimanche 14 mai sur le parc de la Septimanie à Maurin nous avons accueilli 12 adolescents de l’IME du château d’O.

Pour ces enfants le cerf-volant avait été une découverte lors du Festivolant de Villeneuve les Maguelone en 2015.. La motivation et l’enthousiasme des ados, après ce premier contact avec le vol libre ont poussé les éducateurs du centre à prendre contact avec notre association.

Nous avons proposé une séance de 3 heures dans un rythme soutenu et diversifié d’activités ludiques et sportives avec des cerfs-volants. Nous avons opté pour des challenges ludiques adaptés et ce choix s’est révélé judicieux.

Cette séance a nécessité 3 jours de préparations en amont et 3h de préparation logistique pour transformer une prairie de 2ha en » stade volant ».

Le jour « J » une météo parfaite avec un vent forcissant de 1 à 3 Beaufort a offert aux participants des conditions optimum pour découvrir les pratiques cerfs-volistes.

Pour l’encadrement de ces ados nous avons mobilisé 3 encadrants du club dont deux moniteurs fédéraux. Le Président du CDVL34 nous a prêté main forte pour accompagner les enfants les moins autonomes. Trois éducateurs spécialisés ont participé efficacement aux accompagnements techniques et sécuritaires des jeunes cerfs-volistes.

Chaque participant s’est vu doter d’un grand delta Conyne neuf qu’il ont appris à monter et à préparer pour l’envol. La gestion de ce matériel (qui leur restera après la séance) a constitué la première épreuve de la progression. A notre grande surprise aucun enfant ne s’est trouvé en échec malgré des handicaps très différents selon les enfants.

La course d’envol et atterrissage sur cible constituait la seconde épreuve des challenges. Cris, enthousiasme, implication physique… les enfants nous ont étonné par leur patience, en attendant leur tour dans l’épreuve, et, par leur engagement physique.

En 3éme challenge, l’épreuve de force: « le tire corde » sur un gros monofil statique de plus de 15m2. Les participants ont pu ainsi tester la force du vent et la puissance ascensionnelle d’un cerf-volant presque aussi gros qu’un parapente.

L’épreuve N°4 avec le pilotage d’ une aile SIGMA Race 2.5 équipée d’une double commande, s’est révélé plus complexe à mettre en œuvre. Nous avons été confrontés à des problèmes de coordination et de latéralité des enfants. Le concours de deux moniteurs et l’utilisation de codes couleurs a permis de mettre ces jeunes pilotes en situation de réussite. Cette séance d’initiation a certainement été plus éprouvante pour les moniteurs cerfs-volants car certains des enfants sont particulièrement robustes et musclés.

L’épreuve N°5 d’enduro contre le vent autour d’une piste circulaire, s’est révélée plus délicate à gérer. La course doit notamment prendre en compte la force et la direction du vent. Pour réussir cette épreuve le pilote doit adapter sa course tout au long du parcours circulaire et accélérer en fin de parcours pour maintenir le cerf-volant, vent de dos. Tous comptes faits ce sont les enfants les plus rapides qui ont le mieux réussi cette épreuve, en courant suffisamment vite pour créer le vent relatif nécessaire au maintien en vol de leur cerf-volant.

Nous avons terminé la séance par l’envol collectif d’un spi géant de 54m2, les enfants on adoré et en auraient redemandé jusqu’à notre épuisement si le temps de la séance avait été illimité.

Au bilan de cette journée nous sommes fiers d’avoir emporté l’adhésion totale du groupe. Les jeunes ont vécu un vrai moment de bonheur. Les éducateurs nous ont félicité pour la qualité du projet et la rigueur de l’organisation. Le rythme et la variété des actions ont permis à ce public particulier d’être captivé et enthousiaste tout au long de la séance.

Après la remise des diplômes de pilote, nous avons proposé de poursuivre cette action cet automne par des ateliers de construction. Ils ont tous crié et applaudi.

Après les déficiences motrices, sensorielles, liées à l’obésité morbide… cette nouvelle expérience avec le handicap intellectuel nous a enrichi et probablement plus apporté que ce que nous avons donné, de notre passion du vent, à ces gamins si différents mais si attachants.

 

La vidéo du projet