«

»

Jan 25

La cité de Carcassonne

ob_0f880d_carcassonne-vu-par-cerf-volant-bruno-pantel-04-20Au départ nous étions parti sur le projet d’une rencontre conviviale de club dans un gite de groupe prés de Carcassonne. L’idée de se retrouver et d’associer cerfs-volants, photos, bonne table et tourisme avait séduit nos bénévoles impliqués dans la vie du club depuis plus de 20 ans.

Quelques semaines avant la réalisation de ce projet , France télévision avait pris contact avec nous par l’entremise d’un journaliste de l’émission « des racines et des ailes ». Après plusieurs échanges par courriels et par téléphone avec tous les aérophotographes du club, la chaine nous avait confirmé sa venue pour filmer une autre approche de la photographie par des passionnés de cerfs-volants.

Alors que nous nous préparions à ce challenge, France 3 a décommandé ce reportage sous prétexte que Carcassonne avait suffisamment été filmée et photographiée. Il semble donc que la motivation de la programmation était de privilégier les pierres plutôt que les gens…soit !.

Après avoir digéré la déception, nous avons abordé ce WE dans la détente et l’envie d’en découdre au dessus de ce site fabuleux de la cité inscrite au patrimoine de l’humanité.

Nous avons tout affronté par ce printemps qui n’en est pas un dans le ciel de Carcassonne chaotique : ombres et lumières hivernales, vent d’Autan force 7, turbulences, froid puis chaleur, soleil, gros cumulus … rien n’a arrêté Bruno et sa Compagne , Selim, Christian, Delphine, Frédéric, Michel, Ali, Geneviève, Isabelle, Dominique, Murielle, Sophie… qui ont arpenté les contreforts des fortifications et la cité en tous sens.

Si l’aventure n’a pas motivé France télévision, le spectacle a intrigué les centaines de visiteurs de la cité, se demandant à quelles acrobaties nous nous livrions en luttant sur des cordes tendues à plus de 30 kg, arque boutés et sanglés comme des alpinistes pour promener nos cerfs-volants et nos nacelles robotisées ou radio commandées à plus de 100m au dessus de la ville.

Nous avons partagé de nombreux contacts avec les touristes et les autochtones, qui sont venus à notre rencontre pour comprendre, questionner et regarder les prises de vues à différentes altitudes. Plusieurs Carcassonnais nous ont déclaré que jamais il n’avaient vu leur cité sous cet angle. Les albums que nous mettons en ligne en disent long sur la qualité du sujet et de notre moyen empirique d’investigation.

Cette fois encore, par des conditions météo très difficiles, nous avons fait la preuve que le cerf volant vaut largement un drone qui se serait fracassé ou un hélico qui aurait ruiné en une heure le budget annuel de notre club.

Nous ne serons jamais des stars audiovisuelles mais quel pied nous avons pris dans l’intimité de notre groupe d’amis passionnés de vent,de cerfs-volants, de découvertes et d’aventures collectives.

Une expérience à renouveler, il y a tant de sites sublimes à découvrir vus du ciel dans notre beau pays de France.