«

»

Jan 24

Le cerf-volant en ZUS: des enfants à la hauteur du défi

fresque-cljLe 27 mars 2012 notre association a présenté au siège de l’association Hérault sports deux projets créatifs et sportifs autour des activités de l’air et du vent gérées par la Fédération de vol libre.

Le support cerf-volant a été retenu pour un projet créatif et éducatif avec la CLJ (centre loisir jeunes) de la Paillade (ZUS nord de Montpellier) avec l’encadrement des animateurs éducateurs de la police nationale.

Le support création aéoliste a été validé pour un projet de création au foyer départemental de l’enfance

 Les publics concernés:

Pour le projet de la CLJ de la Paillade plus de 50 participants ont été impliqués dans le projet : enfants de 7 à 13 ans.

Pour le projet en foyer d’urgence, c’est une vingtaine d’adolescents de 14 à 17 ans qui ont été acteurs du projet.

Foyer-de-l-enfance-0240Foyer départemental de l’enfance:

  • Adolescents placés pour des raisons familiales ou sociales. Enfants en difficulté et parfois en grande détresse sociale ou affective (clandestinité, violences familiales, petite délinquance, abandon éducatif et affectif…).

Centre jeunes loisirs de la Paillade:

  • Enfants encadrés pour des activités éducatives, ludiques et sportives dans une structure intégrée à leur lieu de vie. Public mixte interculturel.

 L’encadrement des projets:

Projet ZUS : 3 éducateurs de la police nationale, un intervenant plasticien, 12 bénévoles de l’association OK Mistral,

Projet Foyer de l’enfance: 4 éducateurs spécialisés, un intervenant plasticien, 2 bénévoles de l’association OK Mistral.

 Le calendrier du projet:

Le projet en ZUS à débuté le 9 mai et s’est achevé par une production dans le cadre de l’inauguration des archives départementales : Pierres Vives le 15 septembre 2012.

 Le projet du foyer de l’enfance a débuté le 3 juillet et s’est achevé par la mise en place de 13 sculptures éolienne dans le parc classé de l’institution le 18 septembre 2012.

Les jardins du vent du Foyer de l’enfance

  • Découverte et création artistique du projet aéoliste de la FFVL (composante du projet Educ’en Ciel de la fédération de vol libre)
  • Création cinétique et éolienne à partir de matériaux recyclés..
  • Création avec l’implication des adolescents . Installation et pérénisation des œuvres dans un parc classé et valorisation du travail des jeunes créateurs.
  • Implication des jeunes dans une démarche de création mettant en œuvre de multiples techniques : peinture, sculpture, métallerie, mécanique, architectures textiles, plasturgie, modelage…etc..

2012-CLJ-la-Paillade--64-La grande fresque cerf-volant de la CLJ

 Réalisation d’une fresque volante monumentale de 150 m2 destinée à être produite en vol et en exposition statique lors de grands événements comme l’inauguration du bâtiment « Pierre Vives » . Ce projet a pour but d’impliquer des enfants dans une démarche créative collective autour de l’expression graphique sur un objet volant.

Les transversalités du support devaient permettre au encadrant de sensibiliser le public au vent et aux pratiques sportives du cerf-volant.

L’objectif premier du projet visait une démarche créative et valorisante autour d’un défi collectif sans précédents. Susciter motivation, réussite et fierté par la production d’une œuvre exeptionnelle devait constituer l’axe éducatif et pédagogique de ce projet.

 En conclusion:

 Sur le plans créatif et éducatif les deux projets menés par l’association OK Mistral ont rempli leurs objectifs au-delà de toutes prévisions.

  • 13 œuvres, dont certaines monumentales, décorent un parc classé de Montpellier
  • Un cerf-volant de 150m2, représentant un défi technique et créatif, a pris sont envol, à l’heure prévue, en clôture de l’inauguration d’une réalisation architecturale hors du commun et distinguée sur le plan international.
  •  La complicité avec les enfants, les adolescents, les éducateurs et la qualité des projets ont été plébiscités . Les encadrants ont validé l’utilité de ce type de projets au niveau éducatif. L’implication de tous ces publics (prétendus difficiles) a été totale et qualifiée de remarquable par tous les acteurs éducatifs.

Sur le plan humain, les échanges avec les jeunes et avec les éducateurs du foyer de l’enfance, de la CLJ, des animateurs sportifs d’Hérault sport se sont situés au-delà du cadre professionnel.

Nous avons découvert des publics en attente de reconnaissance et capables de s’impliquer dans des projets ambitieux aux finalités collectives et généreuses .

Nous avons été impressionnés par l’implication des éducateurs et des encadrants qui ont, tout au long du projet, exprimé et assumé leurs missions avec passion et engagement humaniste.

Sans titre-2Cette expérience serait une remarquable et incontestable réussite, si les médias, présents lors de l’inauguration de « Pierres Vives » ,n’avaient fait preuve d’une indifférence totale à l’égard du projet de la CLJ.

Les enfants qui auront consacré plus de 1500 heures de travail, les bénévoles de notre association qui ont investi beaucoup de temps et pris des risques en assurant l’envol de la grande fresque de 150m2 depuis une plateforme à 25m du sol,  par un vent de nord qui a généré des tensions de plus de 800kg sur les câbles de retenue du cerf-volant, n’ont été ni applaudis, ni félicités, ni distingués par une photo ou un article.

Notre association a heureusement mobilisé ses propres photographes pour pérenniser ces instants exceptionnels. Par notre fédération nous disposerons certainement d’une tribune nationale pour valoriser le travail de tous ces enfants et honorer le contrat moral que nous avons passé avec eux.

 En menant ce type d’action auprès des jeunes générations, nous devons toujours garder à l’esprit que la parole donnée  par l’adulte est une condition non négociable. Ne pas respecter ces engagements à l’égard des jeunes , c’est prendre le risque de générer des tensions et des rejets qui s’exprimeront contre nos modèles .

 Merci à tous nos partenaires et aux acteurs sociaux qui ont pris part à cette aventure

Vidéo du projet

Vidéo de l’envol inaugural

Hérault sport et le projet du foyer de l’enfance