«

»

Jan 25

Michel SOLIN et Jean Pierre OLIVE

Michel-solin J-P.-O-C’est un tandem que nous avons choisi de distinguer pour ce dernier mois de l’année 2010. Peut être  inconsciemment mais un choix spontané, en tous cas, qui va dans le sens des grandes orientations fédérales pour le cerf-volant et qui privilégie la transmission des savoirs et le renouvellement de cette activité millénaire par le biais éducatif.

Les deux personnages qui sont mis à l’honneur, car ce sont de vrais personnages au pays de Pagnol,  ont,  pour l’un un look à la Hubert Reeves  (et probablement une bonne part de l’intelligence et de la culture de cet illustre astrophysicien),  et pour le second un aura de sérénité , d’humilité et de modération, qui,  tout en imposant le respect,  nous cache bien une brulante passion pour le vent, pour tout ce qui vole et pour la pédagogie du concret.

dessin-Michel-Sollin--2- Michel Solin, professeur de physique et de mathématiques à Marseille , et, Jean Pierre Olive instituteur au pied de Garlaban (à l’ouest) et de la Sainte-Baume (à l’est)  font partie de ces acteurs silencieux  et- modestes qui ont posé les fondements du renouveau cerf-voliste en France depuis plus de 30 ans. Bien avant l’intégration du cerf-volant dans la Fédération Française de Vol libre par G érard Blandin (Présid ent fondateur de la FFVL),    Michel et Jean Pierre utilisaient le cerf-volant comme outil pédagogique  dans leurs établissements respectifs.

 Au delà de l’action fédératrice « avant l’heure », que ces deux personnages ont eu sur le mouvement cerf-voliste naissant ( il y a  déjà 25 ans), au delà de la création tableau-honneur-0244du plus ancien festival du sud sur les plages du Prado à Marseille , dont ils sont toujours l’âme discrète et agissante,  au delà de leur créativité  respectueuse   des cultures ou de leur inventivité poétique à émouvoir les plus blasés… c’est encore une fois la générosité et le sens du partage que nous avons voulu mettre en avant dans cette rubrique.

Aujourd’hui leurs expériences et leurs enseignements servent aux bases de la réflexion en terme de formation et de projets éducatifs mis en œuvre par les formateurs et moniteurs de notre fédération.

Michel et Jean Pierre ont malgré eux gagné leur part « d’éternité », le dessin-Michel-Sollin--1-transfert de leur savoir se perpétue maintenant à travers les  nouvelles générations dans l’hexagone en entretenant  cette chaine culturelle ininterrompue de puis plus de 8000 ans.

Le plus vieil objet volant,  issue   du génie humain,  est toujours bien vivant grâce à des acteurs altruistes, humanistes et modestes de leur trempe… trois qualités qu’ils ont en commun et qui se situent aux antipodes des modèles proposés à nos sociétés « modernes ».

 Merci à Michel et à Jean Pierre pour cette alternative qu’ils nous proposent et pour l’exemple si rafraichissant qu’ils représentent.

 MT