Du jeu à l’envol : 5 séances vers la réussite

Mercredi 14 février, c’était la dernière séance avant les vacances scolaires et la fin du stage pour le premier groupe des enfants de Paul Valéry.

Le bouche à oreille fonctionne bien dans ce quartier et notre groupe initial et limité de 8 enfants et ados était de 12 aujourd’hui. Un engouement qu’il nous faut gérer car les locaux de « Pour Toutes » ne sont pas extensibles. Heureusement qu’aujourd’hui nous avions, une fois de plus, le renfort d’un moniteur parapente de St martin de Londres et du Président du club de vol libre de la Séranne, mais aussi le spécialiste local du boomerang, familier du parc Montcalm pour ses entrainements.

En début d’après midi les enfants ont été encadrés dans l’atelier de construction d’un combattant indonésien, ils ont pu ensuite rejoindre le stade du parc Montcalm situé à 15mn de marche du local. Les enfants ont pu expérimenter par légère brise de  sud/est de 10km/h,  leurs créations. Succès total et enthousiasme au rendez vous pour ces gamins,  beaucoup de joie et de cris pendant cette séance à la fois sportive et joyeuse.

La semaine dernière les conditions aérologiques pouvaient être qualifiées de rudes avec une tramontane de force 6. Les enfants qui s’initiaient à la voile tractive (en double commande avec un moniteur) avaient vu leur pieds quitter le sol à plusieurs reprises. Le matériel utilisé par le moniteur cerf-volant  (l’Acrobache) a été conçu spécialement par le club OK Mistral,pour ce type de condition et a permis d’initier des centaines d’enfants pendant les tournées d’été d’Hérault sport.

Aujourd’hui les conditions de vent sont calmes et les enfants ont pu être initiés aux voiles 4 lignes dont, une Nasawing de 11m2 mise au point par Francis Rogallo ( l’inventeur du delta-plane) et la NASA. Les moniteurs chargés de l’encadrement de la séance ont été impressionnés par la capacité d’apprentissage de plusieurs enfants, dont une fillette de 10ans qui a spontanément maitrisé la fenêtre de vent et le pilotage en 4 lignes d’une voile de sport. Cette approche du pilotage nous permet de mettre en évidence les capacités et les lacunes des enfants en matière de latéralité et de motricité.

Nassim, l’un des garçons les plus autonome et les plus débrouillard du groupe  a piloté la Nasa de 11m2, seul : une performance pour cet enfant de 12 ans, quand des adultes  ne parviennent à cette maitrise qu’au bout de plusieurs jours d’entrainement. Ce garçon gentil et serviable par nature , était plutôt en retrait en début de projet, parfois dévalorisé par quelques camarades plus sportifs. Il se révèle aujourd’hui comme un auxiliaire et un assistant très efficace . Nous avons proposé à Nassim de rester sur les autres groupes, pendant toute la durée du projet,  pour nous seconder dans les ateliers et l’initiation aux vols. Il a accepté.

Nous souhaitions le féliciter officiellement à travers cette rubrique.

Mathieu, le spécialiste du boomerang (une autre discipline du vol libre, faut-il le rappeler),  a initié tout le groupe au lancer avec son propre matériel, dont beaucoup de prototypes créés et fabriqués par lui. Là encore, une belle surprise avec une réussite pour tous les gamins, c’est à dire la compréhension de la gestuelle, le lancer long et le retour du boomerang au pied du lanceur. Même notre cadette de 7 ans à réussi son premier cours de boomerang.

Le projet se poursuivra en mars avec un nouveau groupe limité à 8 enfants, qui devront respecter la ponctualité des séances, car l’encadrement du cerf-volant exige la même rigueur et le même sérieux  que n’importe laquelle  autre discipline sportive, foot inclus.

C’est à Coupiac, sur l’aterro parapente de la Séranne, que se déroulera la première journée d’apprentissage au vol libre avec les 8 adolescentes et les mamans du quartier Paul Valéry.

En juin,  un regroupement sur le parc Montcalm, réunira tous les participants et tous les groupes du projet pour une compétition cerf-voliste et des gonflages de parapente. Nous souhaitons faire de ce moment un événement festif qui sera la démonstration qu’à Paul Valéry,  il y a une vie associative et sportive tonique, intergénérationnelle et interculturelle. Pourquoi ne pas terminer ce projet par l’envol de la fresque de 200m2 réalisée par les enfants de la Paillade avec le soutien d’Hérault sport et de la CLJ. Une autre démonstration qu’avec le bénévolat et le soutien d’une fédération sportive et de ses clubs il est possible de réaliser d’ambitieux projets créatifs et sportifs au cœur même des cités.

La conclusion des deux responsables associatifs porteurs du projet (« Pour Toutes » et « OK Mistral »):

« La progression constante du projet est un encouragement pour nous, mais,  nous constatons aussi tous les bénéfices d’une activité perçue positivement dans le quartier et par les usagers du parc Montcalm. La féminisation naturelle des disciplines du vol libre sur ce projet nous a aussi interpellé. Nous avons le sentiment qu’il manquait quelque chose dans  le paysage sportif du quartier. Il semble que ce soit le côté ludique qui ai attiré les enfants et les ados, dont une majorité de filles. Personne ne conteste aujourd’hui tous les aspects sportifs induits par les nombreuses techniques mises en œuvre pour piloter un cerf-volant monoifil ou acrobatique, pour lancer un boomerang ou pour gonfler une aile de traction ou de vol parapente. Dans ce projet il n’y a pas de laissés pour compte, grands petits, chétifs, forts, garçons, filles… Tous on trouvé leur place et partagent, ensemble, les mêmes activités sans esprit de compétition exacerbée. »

Le bonheur des enfants est déjà pour nous une réelle satisfaction, un succès à inscrire maintenant sur la durée.

Le challenge continue.

Fatima Morchid et Michel Trouillet

Cahiers pédagogiques du cerf-volant

Du jeu à l’envol : c’est parti !

Nous sommes à un mois du démarrage de ce projet. 12 enfants et pré-ados sont maintenant associés au projet  « du jeu à l’envol » avec presque la parité filles et garçons.

La première étape fut de s’approprier les nouveaux locaux de l’association partenaire « Pour Toutes » : Affichage sur les murs de l’atelier des panneaux pédagogiques sur le cerf-volant réalisés par la FFVL, achat et installation de grandes tables pour recevoir les travaux créatifs des participants.

Les séances de création  ont bien captivé les enfants mais au bout de deux heures l’énergie s’accumule et la nécessité d’expérimenter s’est imposée. Nous avons rencontré le premier écueil du vol au milieu des immeubles, mission quasi impossible et expérimentation des vents turbulents et des obstacles en tous genres. La séance s’est terminée en accrobranche. Le paradoxe est que les locaux de l’activité sont mitoyens avec le terrain de foot de la cité.

Notre demande de partage d’un créneau horaire pour que les enfants puissent s’initier sur le stade à des vols dans de meilleures conditions n’a pas vraiment reçu  de propositions motivées et la suite du projet s’est trouvée compromise. Avec les conseils des bénévoles de l’association du quartier  « Pour Toutes » nous nous sommes mis en chasse d’un terrain privé ou public, proche de Paul Valéry.

A 20mn à pied des locaux nous avons trouvé le parc sportif de Montcalm, situé en plein cœur de Montpellier.

Plein succès et soulagement pour cette seconde séance de vol. L’enthousiasme des enfants  est bien là et cette appropriation, d’un espace public dédié aux activités de pleine nature, s’inscrit bien dans la politique de la ville de Montpellier. Le parc Montcalm est un espace de 26 ha composé de sentiers set de parcours de santé au milieu des arbres et de trois espaces dégagés pour la pratique du rugby, du roller et de l’athlétisme. C’est le centre de l’anneau de course qui est devenu notre stade volant avec prés de 15000m2 bénéficiant d’une aérologie acceptable. Malgré la fréquentation du site le mercredi et le WE, la zone que nous occupons est quasi inutilisée.

Il est certain que cet endroit nous offre une excellente lisibilité pour nos disciplines libéristes. Les promeneurs intrigués par nos activités, mêlant courses, enduros, épreuves collectives de force et pilotage acrobatique et tractif de cerfs-volants, nous ont interpellé demandant les conditions pour participer à ces séances. En deux après midi d’activité nous avons rencontré un responsable d’IME intéressé pour impliquer des enfants déficients sur cette discipline, un pratiquant avertit du boomerang et réceptif à la création d’un club sur cet espace sportif, une dizaine de parents interpellés par notre démarche éducative et sportive.

Hier, mercredi 31 janvier, le Président du CDVL et du club libériste des ailes de la Séranne a partagé la séance pour faire découvrir, aux enfants et aux mamans, le parapente. Le rendez vous est pris pour démarrer le projet « envol » avec cette fois les adolescentes et les mamans du quartier Paul Valéry. Si les séances de gonflages seront encadrées  sur le parc Montcalm, c’est sur les pentes de la Séranne que la formation au grand vol se déroulera. Une belle occasion de découverte  pour les familles qui accompagneront les 8 élèves du quartier et permettront,  à tous ,de sortir de leur environnement urbain pour vivre une expérience exceptionnelle : Voler!

Dores et déjà la Présidente de l’association partenaire , Fatima Morchid, reconnait la dynamique vertueuse induite par ce projet : Solidarité entres les enfants de tous ages, respect des différences  (garçons filles, petits grands, chétifs et forts, légers et lourds…) . Les parents sont surpris de la sportivité de cette discipline qui va bien au delà du jouet d’enfant. La méthodologie « Educ’en ciel » mise en œuvre par le moniteur fédéral impressionne aussi par l’écoute et la rigueur tous les témoins de ce projet en devenir.

A suivre.

 

Suzon la Muse du Rocher de Gréoux

A l’heure où nous fêtons l’année nouvelle avec son cortège de bons vœux de bonheur et de santé dispersés au gré de la toile, des réseaux, des SMS, des MMS et autres messages électriques et électroniques,  c’est une lettre manuscrite  d’Edmond, Alias Momon le poète du vent de Gréoux,  qui nous annonce le départ de Suzon vers les étoiles.

Le grand âge ne justifie pas toutes les absences, brutales ou inéluctables.  A l’heure des hommages on pourrait aussi trouver toutes les qualités à nos chers disparus et à cette « petite » grande dame du Rocher du Verdon. Certes, une épitaphe élogieuse et émouvante fera couler quelques larmes qui s’évaporeront aussi vite que le souvenir de ceux qui partent avant nous, mais, Suzon, pour ceux qui l’ont connue, est un personnage qui aurait pu inspirer les lettres de mon moulin et la saga provençale du château de ma mère. Suzon n’a ni connu Alexandre Dumas, ni Marcel Pagnol mais elle a rencontré Edmond Pierazzi. Ces deux-là, inséparables, ont fait de leurs vies assemblées une aventure extraordinaire où l’amitié, le vent, les cerfs-volants, les belles lettres, la langue provençale … s’assemblent en la plus belle leçon de vie et d’Amour offerte à tous ceux qui croient encore en l’utopie d’un monde meilleur.

Suzon la bouillonnante, l’exubérante, la pétillante Muse d’Edmond l’écrivain cerf-voliste est a jamais inscrite dans les textes magnifiques de Momon, mais, aussi dans notre cœur. Nous avons désormais la lourde responsabilité de perpétuer son souvenir au-delà de l’absence et du temps assassin.

Nous adressons à Edmond et à toute sa famille notre affection. Nous partageons leur chagrin et notre pensée accompagne Suzon dans son voyage vers les étoiles.

Murielle et Michel

Suzon et Edmond les poète du vent (youtube)

L’Amour toujours

Sur la route du bonheur

Où se croisent amour et tendresse

J’ai rencontré un jour les deux

Sous la forme d’une déesse

Elle évoluait avec grâce

A l’aise dans son tailleur strict

Juchée sur des talons pointus

Je la cru sortie d’un film

Et pour la journée de la femme

Je lui offris de belles fleurs

Ses lèvres esquissèrent un sourire

Sur la joue elle me fit une bise

De ce jour mon cœur fut conquis

Je lui fis une cour assidue

Et j’en rêvais toutes les nuits

Puis un jour je ne la vis plus

Car c’était pendant les vacances

Que je la croisais par incidence

Les mois passèrent, vint l’été

Elle réapparut en robe blanche.

Elle resplendissait sur la plage

La mer, pour elle, faisant des vagues

Et le soleil la caressait

C’est alors qu’elle me reconnut.

Je lui pris la main, puis les lèvres

Elle me rendit mes baisers

Notre Idylle venait de naitre

Elle durerait toute la vie.

Pour elle j’écris ce poème

Edmond Pierazzi

Gréoux le 9 mars 2007

« Du jeu à l’envol » : un projet original dans la cité Paul Valéry de Montpellier

Associer une association de quartier et des publics intergénérationnels et multiculturels dans un projet libériste transversal (du cerf-volant au grand vol) est un véritable défi.

Pour beaucoup des futures participantes à ce projet, le vol libre est :  soit méconnu, soit inaccessible ou réservé à une élite ou à des enfants (pour la discipline cerf-voliste). Beaucoup de préjugés et d’idées reçues auxquelles il faut ajouter le frein culturel pour beaucoup de femmes de culture musulmane qui sont plus rebutées par la proximité homme/femmes de la pratique plutôt que par sa technicité. Le public de ce projet exclusivement féminin tient dans le fait d’un partenariat avec l’association de quartier « POUR TOUTES » dont les objectifs visent l’émancipation, l’alphabétisation et l’accès à la culture et aux sports (tous les sports) pour les enfants, les adolescentes et les femmes de cette association. C’est donc un projet difficile et audacieux comme le sont tous les défis culturels et sportifs sortant du cadre routinier. Pour réaliser ce projet les associations partenaires devront faire preuve d’inventivité, d’adaptation, de pédagogie et trouver les moyens humains pour féminiser aussi l’encadrement des activités libéristes.

L’enjeu en vaut la peine et l’engagement, car, cette expérience associera pour la première fois le cerf-volant et le parapente en un même projet. Notre objectif est d’apporter une ouverture aux sports de l’air et du vent à un public qui,  par nature ou mauvaise habitude des acteurs du vol libre, reste éloigné du plus beau rêve de l’homme et maintenant de la femme : VOLER.

 

« DU JEU A L’ENVOL 2017/2018 »

Ce projet libériste qui impliquera le public du quartier Paul Valéry de Montpellier sera réalisé avec partenariat de la Fédération Française de vol libre représentée par le CDVL de l’Hérault, la Ligue Occitanie, Hérault sport, la ville de Montpellier, et sa métropole, Hérault sport, l’association de quartier « Pour Toutes », le club école cerf-voliste «OK Mistral » et le club libériste  » Les ailes de la Séranne ».

L’association « Pour Toutes », partenaire du projet, est un interlocuteur privilégié et agissant dans ce secteur sensible de Montpellier. Les actions de cette association qui sont reconnues par les institutions (Métropole, Unesco, Préfecture…), sont de permettre l’accès à des activités culturelles, sportives, éducatives et d’entraide sociale à un public majoritairement féminin et au handicap.

Les objectifs du projet libériste sont de proposer des activités ludiques et créatives cerf-volistes qui associent les parents et les enfants, ainsi que permettre l’accès aux activités du vol libre à travers le parapente, pour des adolescentes et des adultes motivées par une expérience qui leur semble actuellement inaccessible.

Ce projet est un réel défi qui doit prendre en compte les particularités culturelles et les spécificités d’un public féminin et citadin.

Les contenus du projet cerf-volant :

 4 ateliers de 2 séances de 2h :

Activités réalisées en binômes (enfants/mamans/parents) en petits groupes de 8 enfants de 6 à 10 ans (40 enfants concernés par ce projet)

  • 2 initiations Challenges ludiques sur le terrain de sport du quartier Paul Valéry : courses enduro, pilotage, gestion matériel, épreuves d’agilité, de force, de précision…etc. en petits groupes de 16 enfants de 6 à 10 ans (40 enfants concernés par ce projet)
  • 1 compétition « CHALLENGES LUDIQUES » avec coproduction technique « Hérault Sport ».

 Implication du club intervenant OK Mistral :

 Information et sensibilisation sur les contenus et objectifs du projet (réunion publique). Mise à disposition du matériel et des matériaux créatifs, logistiques et matériels volant. Encadrement des activités par des moniteurs fédéraux et un encadrant Breveté (BPJEPS).

Rédaction et diffusion des bilans vers les instances fédérales.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les contenus du projet vol libre parapente :

 2 initiations de 4 séances de 2h pour 4 participantes :

Activités réalisées en binômes (moniteur/élève) en petits groupes de 4 adolescentes de 16 ans révolus minimum (8 participantes concernées par ce projet)

  • 1 grand vol en biplace pour chacun des participants.
  • 1 séance découverte du parapente pour les enfants du projet cerf-volant sur le terrain de sport Paul Valéry.
  • Un rassemblement festif et convivial, parents, enfants, élèves, bénévoles moniteurs…sur l’un des sites de vols du département.

Implication du club intervenant Les ailes de la Séranne :

 Information et sensibilisation sur les contenus et objectifs du projet (réunion publique). Mise à disposition du matériel volant. Encadrement des activités par des moniteurs fédéraux masculins et féminins et des encadrants Brevetés.

Rédaction et diffusion des bilans vers les instances fédérales.

Implication de l’association partenaire « POUR TOUTES » :

 Information et sensibilisation sur les contenus et objectifs du projet (réunion publique). Constitution des groupes de participants (motivés et engagés dans le projet). Mise à disposition des locaux et  du terrain de sport sur le quartier Paul Valéry. Information et gestion des participantes. Encadrement éducatif. Communication sur le projet (WEB, presse, médias, partenaires institutionnels). Gestion des plannings. Transport des participants sur les lieux d’activités (cerf-volant et parapente).

Rédaction et diffusion des bilans vers les institutions partenaires.

Licences élèves parapentes et licences jeunes

Calendrier :

Début du projet : novembre 2017, fin du projet mars/ avril 2018

Cerf-volant : une séance hebdomadaire hors vacances scolaires (11 semaines janvier, février, mars 2018)

Parapente : séances ventilées sur 6 mois en fonction des conditions météo (janvier à juin 2018)

Les Occitanes du cerf_volant à Lacaune

Les premières rencontres Occitanes du cerf-volant se sont déroulées à Lacaune du 13 au 16 octobre 2017.

Sur les 37 inscrits initialement, 20 cerfs-volistes et libéristes ont réellement participé à cette rencontre. Pourtant le site d’accueil du camping des sources chaudes et la proximité du stade de rugby offraient toutes les garanties d’un rassemblement convivial. Ce fut effectivement le cas et la motivation des participants, présents et passionnés, a contribué à faire de cette première un succès partagé avec plus de 200 visiteurs (une performance dans une zone rurale très peu peuplée). Près de 50 enfants ont été initiés par le seul parapentiste présent, Denis Bataille et le club Coutoufly l’un des organisateurs de cette rencontre.

Tous les vents auront été testés pendant ces trois jours : les puissantes thermiques au-dessus du stade, des brises capricieuses en milieu accidenté et le redoutable vent d‘Autan pour terminer le weekend.

Exposition aux sources chaudes, envols de monofils, de pilotables 2 et 4 lignes, d’ailes de traction, gonflage de parapente, aérophotographie, vols de géants de plus de 200m2…auront permis de faire découvrir, au cœur de la région Occitanie, une activité méconnue. Les médias locaux ont répondu à cet événement sur les radios et les journaux.

L’un des temps fort de ces rencontres aura été le premier concours informel du clip cerf-volant et vol libre. Sur les 17 films en compétition les lauréats, qui se sont partagé la première place, sont Le club Plein vent de Toulouse, Vents’Nickt de la région Hauts de France, la seconde place revient à Coutoufly du Tarn pour ses jardins du vent et la troisième place à Gaël Trouillet du club OK Mistral de Montpellier pour un projet Hand’Icare avec des enfants déficients intellectuels.

Une playlist dédiée permet de revoir tous les films proposés :
www.youtube.com/playlist?list=PLAjKABFDP…XYpvc2HPNkGaR_Tynmtu

Les gagnants du concours ont été récompensés par le club OK Mistral (Organisateur) par des lots de tissus spinnaker et un parapente à recycler (en cerfs-volants) après un crash test.

Au bilan de cette initiative, soutenue par la Ligue de vol libre Occitanie et le CDVL du Tarn, l’unanimité des participants, des responsables locaux et des visiteurs pour cet événement est une invitation à renouveler et à élargir les occitanes du cerf-volant pour en faire un événement culturel, technique et sportif.

Le rendez-vous est déjà pris pour la mi-octobre 2018.

KAP photos aériennes au Portugal

Sur les routes Portugaises entre Alcochète (Lisbonne) et Hendaye de belles occasions pour planter dans le ciel un cerf-volant et une caméra, histoire de prendre de la hauteur et de découvrir autrement les paysages de la péninsule.

Une randonnée aérophotographique qui s’est arrêtée aux portes de l’Espagne. Sur le littoral Basque et autour des falaises d’Albadia (Hendaye) les gardes du conservatoire m’ont expliqué que même les cerfs-volants n’étaient pas les bienvenus. L’une des conséquences des « pilotes »  de drones irresponsables et des scooters des mers qui survolent ou naviguent prés des sanctuaires de nidification. Les gardes ont toutefois admis qu’au moins nous étions identifiables (avec notre fil à la patte) et compréhensif des règles environnementales de par notre appartenance à une fédération.

barrage do Divor Portugal

Prises de vues en autoKAP à 100m d’altitude avec une go pro héro4 black

Accès site : 1200m A/R marche

Sao Pedro da  Moel

Prises de vues en autoKAP à 100m  et 150m d’altitude avec une go pro héro4 black

Accès site : 2,5 km A/R marche

Sao Pedro da  Cadeira

Prises de vues en autoKAP à 50m, 80m  et 150m d’altitude avec un Nikon coolpix baroudeur

Barragem do Vilar Dam

Prises de vues en autoKAP à 50m  et 150m d’altitude avec une go pro héro4 black

Accès site : 1,5 km A/R marche

Sanctuaire de Fatima

Prises de vues en autoKAP à  150m d’altitude avec une go pro héro4 black

Accès site : 2,5 km A/R marche

Lac de Riano (picos Europa Espagne)

Prises de vues en autoKAP à  150m d’altitude avec une go pro héro4 black

Accès sites : 10 km A/R marche

 

 

Domaine d’Abadia Hendaye

Survol interdit. Site sensible protégé

Reportage du Festival de cerfs-volants d’Alcochète 2017 au Portugal

23 juin

Second bivouac des clubs OK Mistral et plein vent de Toulouse sur la longue route (1700km) pour rejoindre le festival cerf-voliste d’Alcochète. Ce matin trois chevaux en liberté broutent quelques rares touffes d’herbe encore vertes à deux pas de nos camping-cars. La belle lumière du levant sur le lac,  parachève le cocktail de bonnes émotions pour débuter une belle journée et la fin de ce long voyage vers Alcochète.

A peine plus de 100km pour rejoindre le site du festival en bordure du Tage juste en face de Lisbonne et de son pont géant. Le temps de trouver une aire de service pour faire les vidanges et le plein d’eau et nous voila reparti sur une route pour le moins typique.

 

Le rafistolage de l’enrobé qui doit bien avoir 20 ans de service fait tout vibrer dans nos véhicules et nous fait tressauter comme des puces.Difficile de contempler les familles de cigognes, qui sont légion ici et qui se partagent les points élevés et le ciel avec les milliers d’hirondelles qui nous accompagneront tout au long de notre voyage.

 

Nous arrivons secoués mais entiers et motivés à Alcochète à 13h, heure locale soit 14h hexagone. Le soleil est ardent. Carlo , l’organisateur du festival, bloqué par son travail nous confirme que deux places de parking ont été réservées à deux pas du site de vol et du square que Michel devra habiller pour l’événement.

 

Le temps de se garer et la terrasse du Picolé (le bien nommé) nous attends pour notre première cure de Bachaleau (morue) ou de poissons fraîchement pêchés et grillés arrosés de la bière Super Bock (boisson locale mais universelle par temps chaud).)

Avec l’aide de Gilles, nous nous attaquons à la transformation du square engazonné et à moitié inondé par une nuit d’arrosage, en jardin du vent et scénographie à la sauce Ecoléole. Nous apprendrons à la réception de ce soir qu’avant le WE, ici, on inonde les jardins publics pour compenser le congé des jardiniers en fin de semaine. Donc nous ferons une installation en pataugeant et avec quelques soucis avec nos piquets pas trop prévus pour le marécage. Heureusement un soleil de 40° au moins nous file un coup de pouce et c’est nous qui devenons marécageux alors que la pelouse sèche.

A 18h le square du vent est fin prêt, Sarah la femme de l’organisateur nous annonce qu’un défilé de bannières est prévu pour l’ouverture du festival en centre ville, à 20mn à pied de notre campement. C’est le genre d’exercice que «nous affectionnons particulièrement» mais protocole oblige, nous nous prêtons à tous les défilés, aux  discours en Portugais et en anglais, aux  remises de cadeaux de bienvenue, au cocktail dînatoire (délicieux).

 

 

Nous avons les jambes en guimauve et des paupières de plomb. Ce soir nous sommes invités aux feux de Saint St Jean, une tradition au Portugal, comme celle des pétards qui éclateront jusqu’à une heure avancée de la nuit. Nous ferons les feux de la St Jean au lit ,un casque sur les oreilles. Tous comptes fait on a relativement bien dormi, on s’habitue à tout ou presque.

Ce soir le coucher de soleil sur Tage relevait du sublime il restera notre feu de la St Jean et un signe de bon accueil pour le festival de Papagaio d’Alcochète

 

24 juin et 25 juin

Les jeunes bénévoles de l’association d’Alcochète, ont veillé tard ou tôt …accompagnés par le concert de pétards et une partie de foot sur le parking à 6h. Après, donc, une bonne nuit de «récupération» et d’adaptation nous sommes les premiers sur la plage pour préparer notre espace matériel et tendre un grand vélum de 36m2 en lycra pour nous protéger des ardeurs du soleil.

Le temps de faire quelques aller et retours pour acheminer une centaine de cerfs-volants et objets volants non identifiables, nous trouvons confortablement installés sous le vélum un couple de cerfs-volistes venus de Jérusalem.

Bon! On veut bien être partageurs et accueillants mais quand même, pas de bonjour, pas de sourire, pas de protocole de courtoisie: le décalage horaire sans doute ? la barrière de la langue ou l’adaptation aux rythmes portugais peut être ?

Nous nous poussons pour faire de la place pour tout le monde et faisons contre mauvaise fortune bon cœur (diplomatie et représentativité obligent).

Les cerfs-volistes arrivent et à 10h les exhibitions de pilotes acrobatiques peuvent commencer. Un vent de cinéma (25km/h) habille le ciel d’un bestiaire que nous ne connaissons que trop bien mais les spectateurs d’Alcochète, de plus en plus nombreux découvrent  les cerfs-volants en manifestant leur enthousiasme. Dix nationalités sont présentes, hormis les chinois que l’on a perdu depuis hier soir et qui ont zappé la cérémonie protocolaire…

Nous partageons une petite plage qui se rétrécit avec la marée qui remonte l’embouchure du Tage. Nous volons finalement avec nos amis Israéliens, les cerfs-volistes anglais, espagnols, portugais et les belges. . Finalement nous faisons tous bon ménage, Antonio, Gilles, Monique, Murielle, Michel et toute l’équipe R’Sky pour la France et la douzaine de créateurs monofilistes qui mettent un point d’honneur à présenter leurs dernières réalisations.

Les Israéliens font sensation avec un immense tapis volant au concept aérodynamique surprenant, Monique et Gilles de Plein vent se battent pour faire envoler deux immenses roues qui se tordent et se crashent à plusieurs reprises avant de réussir un bel envol. Mais la palme de l’esthétisme et de l’innovation revient à cet anglais qui présente un archange stylisé, une méduse rose et surtout trois immenses oiseaux de paradis au vol majestueux et presque réaliste.

OK Mistral présentera 20 cerfs-volants, dragons flowforms, oiseaux préhistoriques, Gaston Lagaffe, Angie…etc. mais c’est la fresque  de 54m2 du monde fera l’événement, samedi après midi.  L’envol dirigé par Murielle et Michel fut entièrement réalisé par 6 volontaires Portugais 3 hommes et 3 femmes d’Alcochète et de Lisbonne (parité oblige).

Un beau moment de complicité et d’émotion commenté par Carlo et fort apprécié par le public nombreux.

Le soir pendant la nocturne OKM a embrasé à 100m au dessus des vols de nuit, des comètes (maison) suspendues sous un grand delta. Effet garanti et surprise pour les organisateurs et le public.

Deux jours de fête pour les cerfs-volistes et un public émerveillé et participatif.

Les teams acrobatiques 2 et 4 lignes français (R’Sky) et espagnols ont offert un beau spectacle Nous avons été bluffés par les nouvelles tendances de ballets aériens théâtralisés, bande son, scénario et costumes: un créativité qui n’a laissé personne indifférent et une virtuosité circassienne  mise en œuvre par des amateurs (très avertis).

Malgré le ciel menaçant du dimanche et le vent fantasque passant de 0 Beaufort à force 6, le public était là plus nombreux encore. Nous surprenons beaucoup de couples et de familles faisant des selfies au milieu de notre jardin du vent, mais nos installations ont été respectées par tous ces visiteurs qu’ils soient adultes ou enfants.

Une fin de rencontre autour de sardines grillées et de vinoverde. Gentillesse, courtoisie, enthousiasme, petites  attentions des organisateurs portugais qui ont poussé l’hospitalité jusqu’à nous apporter, individuellement, aux heures les plus chaudes, des bouteilles d’eau glacées. Nous avons eu l’impression de retrouver les ambiances des festivals que nous organisions il y a 20 ans qui se vivaient dans l’enthousiasme des cerfs-volistes et d’un public qui découvrait à l’envie ces drôles de machines volantes et leurs pilotes concepteurs.

Le ciel s’éclaircit, le soleil se couche, l’horizon flamboie à nouveau. Pour la seconde nuit le groupe électrogène, installé juste à côté de nos roulottes, «nous bercera». Demain nous continuons la route sans nos amis toulousains qui repartent pour la France.

Merci à la ville d’Alcochète, merci à Carlo et Sarah, merci au Président du club d’Alcochète et aux nombreux bénévoles qui nous ont accueilli et organisé cette belle rencontre.

MT

Une démonstration réussie à Marseillan plage

Pour ses 70 ans l’office du tourisme de Marseillan plage a sollicité les compétences d’un club Héraultais et du CDV34 (Fédération de Vol libre), pour animer la plage du Robinson les 26 et 27 mai.

Malgré la concurrence ardue du Festival cerf-voliste de Narbonne plage « les Natur’ailes » qui est planifié depuis plusieurs années à la même date et qui aura mobilisé plusieurs dizaines de clubs internationaux, une poignée de passionnés du vent venus de la Ligue de vol libre Occitanie: Plein vent de Toulouse, Coutoufly du Tarn  et OK Mistral de l’Hérault,  ont assuré une prestation remarquable et remarquée par les centaines de visiteurs et de touristes présents sur la station.

     A plusieurs km à la ronde plus de 50 cerfs-volants et des centaines de m2 de toiles volantes annonçaient un événement haut en couleur. Plusieurs spectateurs ont été particulièrement impressionnés par l’impact visuel mis en œuvre par quelques dames et messieurs cerfs-volistes motivés. Un engagement physique certain par des km parcourus, dans le sable, tout au long des deux jours de démonstration et sous un soleil particulièrement vigoureux, par les dizaines de kilos de matériels transportés, arrimés, élevés jusqu’à 150m d’altitude et rapatriés au sol par des câbles tirant plusieurs dizaines de kilos… Si l’on dit que la doyenne de ces pilotes cerfs-volistes a 79 ans ont peut comprendre l’impact bénéfique de ce type d’activité sur la santé et la vitalité des organismes qu’ils soient ceux des juniors ou des séniors.

Samedi une association Pailladine de Montpellier : « La Margelle » est venue prêter main forte  à nos « forçats du vent ». Une magnifique occasion pour rassembler 7 nationalités sur le sable de Marseillan et de rappeler que le cerf-volant est universel et multiculturel.

Les médias à travers le Midi Libre et Happy TV ont témoigné du spectacle haut en couleurs offert par ces quelques passionnés du vent et qui a fait l’unanimité des vacanciers présents. Une action réussie pour mettre à l’honneur l’une des activités du vol libre et Hérault Sport le fidèle partenaire du CDVL34 et de toutes les initiatives sportives autour de l’air et du vent.

 

Le reportage sur Happy TV : https://youtu.be/ZyoE_A6S8NU?t=1103

Ateliers ouverts

Terres d’octobre au château de Restinclières

Un atelier ouvert à l’initiative de la maison de environnement dans un site départemental magnifique. Un rendez vous annuel pour une centaine d’enfants et les bénévoles du club qui participent à cette animation sur les thèmes de l’écologie et du développement durable depuis plus de 12 ans.

Quelques échanges avec plusieurs enseignants (France et Italie) et une animatrice sociale en Équateur, intéressés par le projet Educ’enciel de la FFVL .  Nous avons proposé notre matériel pédagogique et quelques échantillons sur la matérialité de l’air : une démarche de partage avec les acteurs éducatifs qui a dépassé, aujourd’hui, les frontières de l’hexagone

terres-octobre-2016-01 terres-octobre-2016-02 terres-octobre-2016-03.terres-octobre-2016-04

Le festival de la Camargue 2016

Sept jours d’animations et d’installations sur un événement incontournable. Notre club est partenaires depuis 7 années de cette initiative qui permet de découvrir la faune, les paysages, les activités et les gens de cette contrée exceptionnelle : la Camargue.

Nous avons apporté notre concours, cette année encore, avec nos bénévoles, pour scénographier le village de l’oiseau, accueillir plus de 400 enfants dans nos ateliers, initier au cerf-volant les jeunes de Port St Louis, faire découvrir la photographie aérienne par cerf-volant, animer le ciel par des envols et des animations de lignes.

Une belle réussite populaire et culturelle avec un échange avec le Sénégal (invité d’honneur).

Une belle fréquentation de toutes les expositions, conférences, ateliers, animations, concerts et randonnées encadrées et expliquées dans le parc de la Camargue.

Le rendez vous et dores et déjà pris pour 2017 du 2 au 6 juin.

festival-de-la-camargue-2016-01 festival-de-la-camargue-2016-03 festival-de-la-camargue-2016-04 festival-de-la-camargue-2016-05 festival-de-la-camargue-2016-06 festival-de-la-camargue-2016-021

Load more