Le cerf-volant en ZUS: des enfants à la hauteur du défi

fresque-cljLe 27 mars 2012 notre association a présenté au siège de l’association Hérault sports deux projets créatifs et sportifs autour des activités de l’air et du vent gérées par la Fédération de vol libre.

Le support cerf-volant a été retenu pour un projet créatif et éducatif avec la CLJ (centre loisir jeunes) de la Paillade (ZUS nord de Montpellier) avec l’encadrement des animateurs éducateurs de la police nationale.

Le support création aéoliste a été validé pour un projet de création au foyer départemental de l’enfance

 Les publics concernés:

Pour le projet de la CLJ de la Paillade plus de 50 participants ont été impliqués dans le projet : enfants de 7 à 13 ans.

Pour le projet en foyer d’urgence, c’est une vingtaine d’adolescents de 14 à 17 ans qui ont été acteurs du projet.

Foyer-de-l-enfance-0240Foyer départemental de l’enfance:

  • Adolescents placés pour des raisons familiales ou sociales. Enfants en difficulté et parfois en grande détresse sociale ou affective (clandestinité, violences familiales, petite délinquance, abandon éducatif et affectif…).

Centre jeunes loisirs de la Paillade:

  • Enfants encadrés pour des activités éducatives, ludiques et sportives dans une structure intégrée à leur lieu de vie. Public mixte interculturel.

 L’encadrement des projets:

Projet ZUS : 3 éducateurs de la police nationale, un intervenant plasticien, 12 bénévoles de l’association OK Mistral,

Projet Foyer de l’enfance: 4 éducateurs spécialisés, un intervenant plasticien, 2 bénévoles de l’association OK Mistral.

 Le calendrier du projet:

Le projet en ZUS à débuté le 9 mai et s’est achevé par une production dans le cadre de l’inauguration des archives départementales : Pierres Vives le 15 septembre 2012.

 Le projet du foyer de l’enfance a débuté le 3 juillet et s’est achevé par la mise en place de 13 sculptures éolienne dans le parc classé de l’institution le 18 septembre 2012.

Les jardins du vent du Foyer de l’enfance

  • Découverte et création artistique du projet aéoliste de la FFVL (composante du projet Educ’en Ciel de la fédération de vol libre)
  • Création cinétique et éolienne à partir de matériaux recyclés..
  • Création avec l’implication des adolescents . Installation et pérénisation des œuvres dans un parc classé et valorisation du travail des jeunes créateurs.
  • Implication des jeunes dans une démarche de création mettant en œuvre de multiples techniques : peinture, sculpture, métallerie, mécanique, architectures textiles, plasturgie, modelage…etc..

2012-CLJ-la-Paillade--64-La grande fresque cerf-volant de la CLJ

 Réalisation d’une fresque volante monumentale de 150 m2 destinée à être produite en vol et en exposition statique lors de grands événements comme l’inauguration du bâtiment « Pierre Vives » . Ce projet a pour but d’impliquer des enfants dans une démarche créative collective autour de l’expression graphique sur un objet volant.

Les transversalités du support devaient permettre au encadrant de sensibiliser le public au vent et aux pratiques sportives du cerf-volant.

L’objectif premier du projet visait une démarche créative et valorisante autour d’un défi collectif sans précédents. Susciter motivation, réussite et fierté par la production d’une œuvre exeptionnelle devait constituer l’axe éducatif et pédagogique de ce projet.

 En conclusion:

 Sur le plans créatif et éducatif les deux projets menés par l’association OK Mistral ont rempli leurs objectifs au-delà de toutes prévisions.

  • 13 œuvres, dont certaines monumentales, décorent un parc classé de Montpellier
  • Un cerf-volant de 150m2, représentant un défi technique et créatif, a pris sont envol, à l’heure prévue, en clôture de l’inauguration d’une réalisation architecturale hors du commun et distinguée sur le plan international.
  •  La complicité avec les enfants, les adolescents, les éducateurs et la qualité des projets ont été plébiscités . Les encadrants ont validé l’utilité de ce type de projets au niveau éducatif. L’implication de tous ces publics (prétendus difficiles) a été totale et qualifiée de remarquable par tous les acteurs éducatifs.

Sur le plan humain, les échanges avec les jeunes et avec les éducateurs du foyer de l’enfance, de la CLJ, des animateurs sportifs d’Hérault sport se sont situés au-delà du cadre professionnel.

Nous avons découvert des publics en attente de reconnaissance et capables de s’impliquer dans des projets ambitieux aux finalités collectives et généreuses .

Nous avons été impressionnés par l’implication des éducateurs et des encadrants qui ont, tout au long du projet, exprimé et assumé leurs missions avec passion et engagement humaniste.

Sans titre-2Cette expérience serait une remarquable et incontestable réussite, si les médias, présents lors de l’inauguration de « Pierres Vives » ,n’avaient fait preuve d’une indifférence totale à l’égard du projet de la CLJ.

Les enfants qui auront consacré plus de 1500 heures de travail, les bénévoles de notre association qui ont investi beaucoup de temps et pris des risques en assurant l’envol de la grande fresque de 150m2 depuis une plateforme à 25m du sol,  par un vent de nord qui a généré des tensions de plus de 800kg sur les câbles de retenue du cerf-volant, n’ont été ni applaudis, ni félicités, ni distingués par une photo ou un article.

Notre association a heureusement mobilisé ses propres photographes pour pérenniser ces instants exceptionnels. Par notre fédération nous disposerons certainement d’une tribune nationale pour valoriser le travail de tous ces enfants et honorer le contrat moral que nous avons passé avec eux.

 En menant ce type d’action auprès des jeunes générations, nous devons toujours garder à l’esprit que la parole donnée  par l’adulte est une condition non négociable. Ne pas respecter ces engagements à l’égard des jeunes , c’est prendre le risque de générer des tensions et des rejets qui s’exprimeront contre nos modèles .

 Merci à tous nos partenaires et aux acteurs sociaux qui ont pris part à cette aventure

Vidéo du projet

Vidéo de l’envol inaugural

Hérault sport et le projet du foyer de l’enfance

 

Projet Educ’en ciel exceptionnel à Montpellier

educenciel2013L’école privée Ste Odile de Montpellier a accueilli depuis le 17 janvier 2013 un projet pédagogique exceptionnel autour du support cerf-volant.

Le projet qui s’est finalisé sur la Parc de la Septimanie à Montpellier / Maurin le 15 avril à réuni plus de 200 enfants et leurs accompagnants.Un projet ambitieux qui a permis d’associer cerfs-volants, parapentes et boomerangs dans une démarche commune et fédératrice.

6 classes de CE1 / CE2/ CM1 et CM2 ont été impliquées dans ce projet comportant 7 séances d’une journée.

Le coup d’envoi, le 17 janvier a réuni autour d’un moniteur /BE « cerf-volant » tous les acteurs pour un exposé technique , historique et artistique . De nombreuses vidéos et photos ont maintenu pendant prés de 2 heures l’attention de ce public nombreux et diversifié.

L’objectif du projet étant avant tout créatif et artistique les classes impliquées ont réalisé un choix d’artiste pour projeter une œuvre sur des Rokkakus de 4m2 et assurer ensuite le graphisme et la peinture de ces reproductions.

Le travail des enfants s’est décomposé en trois temps :

  • Rétroprojection des tableaux sur le tissu et tracé des contours
  • Applications de peintures et réalisation du graphisme vitrail
  • Montage, réglage et essais des cerfs-volants dans l’enceinte de l’établissement.

La finalisation du projet nécessitait un partenariat permettant une découverte élargie des activités du vol libre. Ce choix motivé par le club support local : OK Mistral) a été suivi par la Ligue LR de vol libre et le CDVL 34.

Deux moniteurs DTE de parapente, un champion de boomerang (détaché par Hérault sports) et deux bénévoles d’OK Mistral ont encadré la séance de clôture de ce projet. Trois ateliers ont été organisés sur les 10 hectares du parc. Les parapentistes ont optimisé une pente bien orientée pour des gonflages et des envols tirés avec les enfants. Un atelier découverte boomerang a occupé une autre partie du terrain. L’envol des cerfs-volants créés par les enfants a animé le troisième atelier.

Le point d’orgue de cette journée, organisée dans un « timing » très serré (horaires conditionnés par les transports collectifs) , fut l’envol avec tous les enfants de la plus grande fresque volante du monde (400m2): Fresque 3000 réalisée par 450 enfants.

Les photos de groupes autour d’une signalétique fédérale ont clôturé ce projet qui a fait l’unanimité de tous : enfants, encadrants, enseignants et direction de l’école, qui s’était déplacée pour cet événement.

Cette initiative a été réalisée avec les partenariats de l’école Ste Odile, d’Hérault sports, de la ligue LR, de la FFVL et du CDVL 34. 160 enfants ont pris une licence scolaire cerf-volant avec remise des carnets « Grand Duc »

En conclusion :

Mener un tel projet est avant tout une question de passion et de volonté, parfois celle d’un seul homme. Ici le côté collectif d’une région a joué positivement et dans le même sens.

Le bénéfice d’un tel challenge est évident en terme d’image et de reconnaissance d’un support qui va bien au delà du ludique et cela participe à la construction de notre fédération. Mais au delà de la satisfaction des organisateurs et des acteurs du projet c’est l’expérience vécue par ces enfants qui nous semble le plus important: enthousiasme unanime, cohésion de groupe, apports pédagogiques constatés et approuvés, transversalités techniques, scientifiques, éducatives motivées par le concret et enfin une part de rêve et une expérience de réalité vécue dans l’exaltation par 200 enfants.

Le vol libre libère aussi les esprits.

Richard Stratta

 

richard-StrattaRichard Stratta fait partie des bidouilleurs intuitifs et géniaux . Comme beaucoup de gens aujourd’hui ne disposant que de moyens modestes, Richard, ayant découvert sur les plages du Prado, il y a prés de 30 ans les activités balbutiantes  et sportives cerfs-volistes, a cherché le moyen de chevaucher, lui aussi,  le vent si prolixe dans la cité phocéenne.

Spi et Carbone lui étant inaccessible, il a commencé à bricoler ses « sacs à vents » à partir de vieux spi récupérés dans les poubelles de l’école de voile.

Lorsque je l’ai rencontré, à maintes reprises, sur les pelouses du Prado, il officiait en pédagogue passionné et autodidacte pour apprendre aux enfants petits et grands à piloter ses extraordinaires bâches volantes.

Une bâche bleue de 6 m2 à 1.50€, de la ficelle à rôti pour le bridage et des lignes récupérées et raboutées…et… vous voila équipé d’un engin pilotable et puissant comme un taureau.

Richard est une âme généreuse, donnant à qui le souhaite ses conseils et son concept. L’ingéniosité venant de la simplicité je vous livre ici les secrets de cette voile tractive aux performances modestes certes : une évolution lente dans une fenêtre de vent étroite, mais, parfaitement adaptée pour la découverte du cerf-volant de sport sur des projets éducatifs  disposant de peu de moyens.

strattaLa Stratta bâche, qui permet à la structure école fédérale « ECOLEOLE » de mener des projets collectifs et d’initier en toutes circonstances (de 2 à 8 Beaufort), a été déposée à l’INPI, non pas pour faire du business mais pour que cette voile soit donnée à tous sans devenir un objet d’intentions mercantiles…

 Cette volonté généreuse de Richard se devait d’être respectée.

 Bravo et merci Richard

Stratta-bache

Yves Clèment, Alias « Yves l’INDIEN »

Yves-1992-On l’appelle l’Indien : question de look, de philosophie, de comportement… allez savoir ? …

 Moi je l’aurais bien appelé Aigle noir ou Tonnerre du ciel, tant son tempérament était contrasté, entre révolte et amitié, entre talent et liberté.

Lui l’Indien qui portait un chat noir sur l’épaule et qui l’aurait bien fait voler (le chat) si ce dernier en avait manifesté le souhait est certainement le personnage le plus contaminant de la belle Provence et qui a illuminé de son amitié et de son talent cerf-voliste toutes les rencontres du sud depuis 25 années.

Capable de tout dépanner et de tout transformer , Yves l’indien ,  alias Yves Clément, savait inventer, coudre, assembler, régler, perfectionner les cerfs-volants les plus nobles : du wasseige au plano, du Rokkaku au Cody, du parafoil au flowform géant…

Par une chaude après midi de juillet sur le plateau surplombant Manosque, Yves avait solidement accroché son dernier Sacconey ,de plus de 3m d’envergure, à un vieux cadre de moto rouillé abandonné dans un buisson d’épineux occupé à digérer cette indélicatesse écologique.

 Un joli vent d’Est régulier et que Yves appelait son vent de cinéma, avait emporté à 300 m du sol sa dernière création. Yves, en regardant le travail de ses mains, suspendu dans un bleu presque lavande  dans une immobilité parfaite, méditait aux plaisirs simples du créateur face à sa création. Philosophie indienne peut-être, philosophie simplement humaine  , certainement, celle qui nous fait prendre du recul par rapport à ce que nous avons accompli de bien. Yves est quelqu’un de bien , comme le dit la chanson et il a du souvent connaitre ces instants de grâce.

Aujourd’hui , comme à chacun de ses envols,  Yves a rendez vous avec le rapace  de cet espace aérien qu’il vient de squatter . Comme les indiens  Yves sait qu’il n’est dans ce ciel et sur cette terre qu’invité et qu’il doit composer avec respect avec son hôte « l’aigle, le faucon ou le gypaète ».

 La journée estivale est chaude et voluptueuse  surtout après le Pastis et le pique nique partagés avec sa compagne. Mais on est dans le sud et ont sait écouter les cycles circadiens ce que notre Indien appelle tout simplement: la sieste. Le farniente s’est un peu éternisé et l’après midi s’est avancée avec un nouvel invité de marque « Monsieur Mistral ».

Le cerf-volant est presque à la verticale du squelette de la moto et tire puissamment sur la corde de retenue… un craquement… Yves ouvre un œil au moment précis ou une masse sombre s’envole dans l’azur. Le cadre de moto et le buisson se sont envolés. Quand je vous dit que Yves Clément est capable de tout faire voler.

Yves saute sur sa monture, ses santiag,  et part en courant derrière l’incroyable attelage. On pourrait encore croire à une histoire Marseillaise ou provençale mais ce mauvais procès on le garde ici pour les parisiens, car cette histoire est une vérité aussi vraie que les cigales  parlent à Edmond Pierrazzi, un autre cerf-voliste renommé contaminé , lui aussi, par le galopant indien à la poursuite d’un cerf-volant.

Imaginez la scène : un homme au teint mat à demi nu courant et sautant dans une garrigue brûlée de soleil à la poursuite d’un buisson et d’une ruine de moto suspendus entre ciel et terre. Yves jure par tous les manitous de Provence et d’ailleurs car il vient de comprendre que le cerf-volant fou l’entraine vers les 3 traits menaçants d’une ligne électrique de 150 000 volts. Impuissant il assiste à un événement extraordinaire. La ligne du cerf-volant en croisant le câble électrique entraine dans les airs et dans un mouvement de balancier son attelage de vieilles ferrailles. Le balancement est si violent que le cadre de moto s’accroche, tel un harpon, sur la seconde ligne haute tension à plus de 30m du sol.

Impuissant Yves regarde son cerf-volant, d’une stabilité insolente, tirer de plus en plus fort sur sa corde qui rapproche dangereusement deux des lignes électriques. Un curieux grésillement se fait bientôt entendre qui n’a rien à voir avec le chant des cigales. La moto glisse inexorablement vers le pylône d’acier. Un premier claquement comme un coup de feu… un second claquement plus fort encore… puis un arc fulgurant comme un éclair en plein jour. Le buisson s’embrase instantanément et la moto à demi fondue s’encastre dans le pylône à mi hauteur.

Yves est muet et  pétrifié en regardant le buisson ardent finir de se consumer à plus de 10m du sol…Yves pense peut être qu’une telle apparition est capable de créer une autre légende. Il n’attend pas que le manitou des indiens s’adresse à lui et part en courant vers son cerf-volant qui est entrain de tomber à plus d’un km de là.

En redescendant du plateau, Yves traverse un village fantôme. Le soir tombe la fête foraine de ce beau dimanche est arrêtée… plus de courant…. comme c’est bizarre !

Le lendemain un hélicoptère survolera en stationnaire le pylône N° 228 M (comme Manosque), le technicien ERDF dans son rapport marquera qu’une masse de ferraille calcinée et fondue d’une provenance inconnue est suspectée d’être la cause d’un incident de coupure d’alimentation haute tension.

Il n’y aura pas d’enquête de police car plus personne ne croit ici aux OVNIS. Le dossier sera classé X Files.

Il y a prescription , aujourd’hui, pour cette histoire qui restera provençale et qui fait partie  de notre éternité,  celle du long parcours millénaire  et planétaire du cerf-volant. Yves l’indien nous a donné mille et une histoires à rêver et à aimer, il est là , bien vivant, dans nos mémoires et dans notre cœur à l’instant où ce 2 avril 2011, lui,  Yves l INDIEN a décidé de partir voler en compagnie des aigles.

MT

André Cassagnes : Salut l’artiste !

41-P5André Cassagnes s’est envolé le 16 janvier 2013, emporté sur ses roues gigantesques par les vents du cosmos. Tout le petit monde du cerf-volant qui adulait cet extraordinaire inventeur et ce cerf-voliste génial est orphelin d’un personnage qui fait  partie de l’histoire des cerfs-volants mais aussi de l’histoire cerf-voliste de chacun d’entre nous.

André n’est plus là physiquement, mais, il a rejoint ces êtres d’exception dont le passage sur terre aura laissé une empreinte dans la mémoire et le cœur de milliers de nos contemporains. Ce qu’il a laissé aux petits, aux enfants, aux débutants du cerf-volant… et à ceux qui pensaient tout savoir , est un héritage qui perpétue notre culture et notre passion cerf-voliste millénaire.

Merci à toi, André, pour tous ces bonheurs et tes enseignements  qui nous ont marqué de façon indélébile.

Portrait publié sur le site de la FFVL en  février 2011

André Cassagnes  est au cerf-volant moderne ce que Brel , Ferrat et Brassens … furent à la belle chanson Française.

Monsieur Cassagnes ou plutôt Maitre Cassagnes est un inventeur génial. Vous qui avez surement dessiné, enfant,  avec le télécran sachez que c’est de son inventeur que nous parlons.

André a  été aussi créatif en matière de cerfs-volants que dans son métier de développeur. Une de ses brillantes astuces fut de mettre au point, par moulage, une petite pièce plastique capable d’assembler toutes les configurations de cerfs-volants cellulaires.

cassagne09Cette invention a libéré l’imaginaire dans la conception de cerfs-volants cellulaires. Roues , anneaux olympiques volants, horloges, châteaux…

Mais l’hommage que nous souhaitions rendre à ce pilier historique du « cerf-volant club de France » va au delà de l’ingéniosité du personnage. André Cassagnes pourrait jouer les stars, sa reconnaissance est planétaire dans le microcosme cerf-voliste …nenni… André est homme modeste qui n’hésite pas à tomber une roue de 5 mètres de diamètre pour sauver le petit cerf-volant d’un gamin prit dans ses lignes.

André Cassagnes est aussi, par dessus tout (ce qui est logique pour un cerf-voliste de cette stature), un homme généreux et prolixe. Il n’hésite pas à expliquer ses astuces de constructions, à partager ses trouvailles, à donner ses inventions et parfois ses cerfs-volants à ceux, petits et grands, débutants et experts, qui partagent la même passion des cerfs-volants. André a déjà gagné,  par le partage dé4sintéressé de son talent, sa part d’éternité.

 J’ai eu l’occasion de croiser André à Paris sur les pelouses de Bagatelle ou au festival cerf-voliste  de Berck sur mer. A son contact j’ai autant appris sur la nature humaine que sur le cerf-volant. André est pour moi et certainement pour beaucoup de cerfs-volistes un terreau fertile de la création et du bonheur de voler et de partager.

opphotopresse07Il m’a apprit que nous n’étions que les dépositaires de l’ingéniosité de ceux qui nous ont précédé et que la seule façon de perpétuer  cette passion du vent et des cerfs-volants qui nous anime, était de transmettre , de partager notre expérience et nos trouvailles avec les plus jeunes , généreusement et sans attendre de contreparties.

Pour faire rire ce grand Monsieur et son inséparable compagne, je m’étais prosterné à ses pieds avec tous les membres de mon club, lors d’une réception officielle sur un grand festival. C’était une boutade, quoique André Cassagnes pourrait bien être notre Gourou vénéré et respecté.

Merci à toi Maitre Cassagnes

MT

Les hommages de la presse française

 Express

France TV

 

Bernard Arus du club Plein Vent

ob_698630_dscf0004Bernard Arus du club plein vent vient de nous tirer sa révérence. Depuis prés de 15 ans il a faisait partie de nos nombreux rassemblements au Cap d’Agde, à Narbonne, sur Montpellier et dans toutes nos organisations en Languedoc Roussillon.

Bernard était un homme ingénieux au rude accent Catalan et d’une générosité qui en a fait l’ami de tous les compagnons du vent qu’il a croisé en France et en Europe..

Bernard était une belle personne que nous regrettons tous dans notre club. Il va nous manquer. Nous accueillerons Monique, sa compagne de vie et d’envols, qui garde toute sa place parmi nous pour voler avec nous, dans l’amitié et l’affection de tous ses amis du vent.

Nous adressons nos fraternelles condoléances au club Plein vent et aux proches du regretté Bernard.

Toute l’équipe d’OK Mistral

________________________________________________________________________

Salut l ‘Ami

Tchao Bernard

Adieu à toi notre Ami, notre compagnon du vent,

Au revoir mon Ami…

Il y a une multitude de façon de te quitter aujourd’hui, Bernard.

Avec Monique tu as accroché tant de rêves dans les cieux de France et d’Europe que nous pourrions aujourd’hui te saluer avec respect et affection dans toutes les langues.

Avec Monique, ta compagne de vie et d’envols, avec tes enfants, tes proches avec tous tes amis présents aujourd’hui, ici, ou dans leurs pensées, nous partageons leur chagrin.

Au moment où tu tires ta révérence, le film de la vie défile et les souvenirs de ta présence reviennent avec émotion mais sans tristesse.

Ton accent rocailleux, les liqueurs des fruits de ton jardin, tes emportements passionnés, ta générosité avec tes amis du vent et tous ceux du club Plein Vent, tes cerfs-volants et tous les partages de fêtes, d’amitiés, de voyages qui font que la vie a aussi été belle avec toi et grâce à toi.

Tu nous manques déjà Bernard, mais pas seulement comme un beau souvenir que l’on aimerait garder le plus longtemps possible, malgré l’érosion du temps qui passe.

Tu nous manques parce que tu fais partie de nos vies, de notre mémoire collective et personnelle, parce qu’à tes côtés nous nous sommes construits des moments d’amitié, de fraternité et d’amour. A tes côtés nous avons aimé la vie.

Tu es devenu une parcelle du vent qui nous inspire, qui nous rafraichit et qui emporte nos cerfs-volants et ceux des enfants vers l’azur.

Comme la colombe qui prend son envol et disparait dans l’aveuglante clarté du soleil, tu t’es envolé vers la lumière et la folle espérance.

Au revoir Bernard

Notre Ami du vent

Les acteurs du club

accueilDepuis 1991, a fédéré quelques centaines de cerfs-volistes débutants ou confirmés autour de ses activités et de ses projets. Si cette dynamique perdure depuis plus de 20 ans c’est grace à une poignée de bénévoles fortement engagés dans la vie du club qui donnent énergie et temps sans compter.

La liste des acteurs historiques et actuels témoigne de cette vitalité et de cette passion qui a fait d’OK Mistral un club agissant et reconnu dans le vol libre et le cerf-volant dans l’hexagone.

Créateurs / fondateurs:

Ali Damien, Alain Payré, Henry Blercy, Chantal Blercy, Jean Marie Anen, Marie Jeanne Anen, Murielle Trouillet, Gaël Trouillet, Michel Trouillet, Bruno Blercy, Héléne Payré.

Administrateurs:

Dany Orjollet, Dominique Lombard, Christian Simon, Murielle Trouillet, Gaël Trouillet, Sofia Mur, Chantal Sanch, Jean François Mur, François Sanch, Philippe Letellier.

Présidents:

Ali Damien, Jean Marc Palazon, Sofia Mur, Chantal Sanch, Philippe Letellier, Michel Trouillet.

Membres d’honneur:

Lucien Gibault (Québec), Jean Paul Richon ( Taïwan) , Yves Laforest (Québec), Philippe Comblé (team FLIC), Raymond Coria, Edmond Pierrazzi

Partenaires

Stéphane Blanco et Jean Marie Baso (éducation nationale), Ville de Port St Louis du Rhône, Ville de Marseille, Cap d’Agde, Canet en Roussillon, Narbonne plage, Delta voile,Comité départemental de vol libre, ODSH conseil général de l’Hérault, Handisport, Fédération française de vol libre, Ligue LR, CDVL34, Cordes Béal, Cousin composites,Entrepots Agniel, Météo France, DGAC Languedoc Roussillon, Handicare, DRJS


Aujourd’hui:

Président : Michel Trouillet

Trésorier : Dominique Lombard

Secrétaire : Murielle Trouillet

Administrateurs :

Christian Simon, Gaël Trouillet,

Conseillers techniques

Selim Bénaouia

Michel Trouillet

Membres d’honneur

Philippe Letellier

Raymond Coria

Lucien Gibault (Québec)

Yves Laforest(Québec)

Jean Marc Palazon

Edmond Pierrazzi

Chantal Sanch

Jean François MUR

Ali Damien

Philippe Comble « des FLICS »

Jean Paul Richon

Nicolas Chorrier

Historique du club OKM

historique OKM (6)OK Mistral est né le 10 janvier 1991

Une dizaine de fondateurs, associés autour de l’ idée de faire connaître leur passion du vent et des cerfs-volants en relevant des défis.

En 1989 Michel Trouillet rencontre Pierre Agniel et Philippe Bertron (grossistes en tissu) à l’occasion d’une première exposition cerf-voliste dans leurs entrepôts de Montpellier.

Premier succès, premier challenge proposé par Michel qui propose de concevoir et de réaliser un cobra Thaï de 700 mètres de long. Premier record homologué à Nîmes et qui sera le point de départ d’un long partenariat avec un second record du monde: Réalisation du Craken, un cerf-volant de plus d’un kilomètre de long et de plus de 2000 m2 et son vol réussi sur le plateau du Larzac.

Dans la foulée Michel donne naissance aux « 24 heures du vent » premier  festival international  cerf-voliste à Montpellier.

L’impulsion était donnée au mouvement cerf-voliste et plusieurs clubs et professionnels se sont installés dans l’Hérault, dont le club OK Mistral. D’autres événements ont vu le jour: Canet en Roussillon , le Cap d’Agde, puis, Narbonne plage on fait appel à l’association pour organiser, pendant plus de 10 années les grandes rencontres cerfs-volistes internationales en Languedoc Roussillon: « Le rêve d’ Icare », « Cervolantissimo » et « Les Natur’ailes »

 Prés de 1000 cerfs-volistes d’ Europe, d’ Asie et du Canada feront rêver plus de cinq cent mille spectateurs au cours de ces 10 années. Durant la même période, OK Mistral développe des projets pédagogiques et éducatifs autour du vent et des cerfs-volants. Un partenariat avec les CCAS EDF se met en place, de nombreux collèges et de nombreuses écoles de la région et du grand sud font appel aux compétences du club école affilié, à présent, à la fédération française de vol libre..

historique OKM (9)Les actions de l’ association servent de base de travail aux commissions « compétition et formation » de la fédération . Ce travail et cette implication des acteurs du club aboutiront au projet « Educ’en ciel » , au monitorat « cerf-volant » ainsi qu’aux certifications du diplôme d’état « LTP » (loisirs tous publics).

En 1995 Ok Mistral s’ installe dans des locaux loués à la Mairie de St Martin de Londres. Deux emplois sont créés pour encadrer les activités jeunes et les stages de scolaires. Le club signe un bail sur un terrain de 4.5 ha qui deviendra la première base fédérale de cerfs-volants en France.

 Dans la même période le club relève plusieurs défis qui seront distingués par les médias et le livre Guiness des records : cerfs-volants gigantesques de 100 à 400m2, des expérimentations de vols à très haute altitude, la mise au point de cerfs-volants pour la glisse aérotractée… Plus de 15 000 personnes de tous âges découvriront les activités cerfs-volistes et toutes les disciplines, de la construction au pilotage grâce à la dynamique du club.

En 2001 une conjoncture difficile et des changements consécutifs aux municipales, conduit au désengagement de plusieurs de nos partenaires institutionnels. cette situation nouvelle nous contraint à réduire nos activités et leur encadrement professionnel. Nous devons aussi nous résigner à abandonner le terrain de vol de St Martin de Londres.

En 2004 le club rebondit avec l’ arrivée de nouveaux adhérents et l’ implication des bénévoles. Les activités se recentrent sur le loisir famillial et les projets collectifs du club. L’ école de club continue à être activée avec des actions ponctuelles dans les centres CCAS et les offices municipaux et départementaux des sports ou la structure Handisport de l’Hérault. OK Mistral conserve sa structure atelier de St Martin de Londres et y organise des rencontres conviviales de création et des formations techniques au bénéfice de ses adhérents.

historique OKM (8)De nouvelles compétences intégrent en 2006 l’association : photographes, archéologues, ingénieur … induisent une nouvelle dynamique autour de la photographie aérienne par cerf-volant.

 Les ateliers, les sorties aérophotographiques, les expositions et les organisations de concours avec des partenaires comme la ville de Marseille et Port St Louis du Rhöne, donnent un nouveau souffle au club, qui continue à bénéficier d’une grande notoriété dans le milieu cerf-voliste Européen.

Le club sera confronté à deux nouveaux déménagements afin d’adapter ses charges à ses ressources.

En 2013 une période difficile nous conduit à quitter les locaux de Claret. C’est la Ligue de Vol Libre Languedoc Roussillon qui nous accueille dans ses locaux à St Martin de Londres.

Notre club peut alors poursuivre ses projets pédagogiques, de formation et de pilotage d’événements et de rencontres.

 La vie d’un club n’est pas un long fleuve tranquille mais la passion est toujours là et l’aventure continue.

Notre F10 du projet Wokipi en Mongolie

mouchague-mongolie3Les Mouchagues que nous avions épinglés à notre tableau d’honneur, nous ont envoyé leur premier récit de voyage. La FFVL qui encourage leur initiative de représentation du cerf-volant en France à travers leurs voyages aux longs cours, leur avait remis quelques cerfs-volants pilotables du projet Educ’en ciel. Je pense que nos instances fédérales étaient loin de se douter que les couleurs fédérales voleraient entre les mains  des enfants de Mongolie ou du Kazakhstan.

  Lire la suite

Les oiseaux OK Mistral dans le ciel de l’Inde

François Bernardeau avec son association KADEVA,avait rejoint notre club en octobre 2011 pour apprendre à construire des cerfs-volants simples pour les enfants des orphelinats indiens.

François nous envoie deux liens sur son travail en Inde.

Notre club avec François aura donc aussi contribué, cette année 2012,  à faire rêver quelques dizaines de gamin de l’autre côté de la planète.

Bravo François !

 Ateliers cerf-volant avec les enfants de l’orphelinat Nari Niketan, à Leh, Ladakh, Inde du Nord. Septembre 2012.

Ateliers cerfs-volants et slackline avec les enfants de la Lamdon Model School, à Sumor, dans la vallée de la Nubra, au Ladakh.


Nicolas Chorrier aérophotographe journaliste, membre de notre club, est  installé depuis prés de 3 ans à Pondichéri en Inde . Nicolas nous a mis en contact avec une association humanitaire ayant un projet pour le moins original dirigée par un mécène: François Bernardeau.

Nous avons rencontré François ,qui , sans être issu du milieu cerf-voliste à décidé de consacrer son énergie et  son temps  à  piloter des projets permettant à des enfants en Inde  de réapprendre à jouer.

Nos sociétés occidentales offrent tellement de diversité de jeux, de sports et de divertissements, qu’il nous est impensable d’imaginer que des millions d’enfants dans le monde n’ont jamais connu le jeu et tout ce que les activités ludiques peuvent apporter  dans la construction relationnelle , créative, imaginative et intellectuelle de l’enfant.

KADEVA est une  association familiale, elle nous présente ici  deux vidéos réalisées lors des animations d’enfants autour des cerfs-volants  en Inde et en France :

la première vidéo :  Pattam-Pattam,  a été filmée lors des ateliers cerfs-volants à Pondichéry et Maduraï  en Inde du sud en juillet 2010 dans le cadre des clubs d’enfants soutenus par Chemins d’enfances (http://www.cheminsdenfances.org).

la seconde vidéo : KADEVA met en scène l’atelier du 4 juillet dernier avec les enfants du réseau Mom’artre à Paris (http://www.momartre.com) et le soutien de la Maison du Cerf-volant (http://lamaisonducerfvolant.free.fr).

A des kilomètres de distance,  même magie et même émerveillement  grâce au cerf-volant !

Notre club  participera en novembre dans l’Hérault à un tranfert de connaissances pour que les membres de cette association puissent élargir leurs propositions de jeux du vent à partir de matériaux simples et détournés (en Inde ni spi, ni carbone, la récup est la seule ressource créative).

Nous sommes heureux de participer à ce projet.

Load more